Jeudi 28 et Vendredi 29 novembre : nouvelle tournée sur les centres de traitement du cacao dans le Sud Est de la Côte d'Ivoire. Pour éviter les embouteillages d'Abidjan, nous préferons sortir par Abobo et rejoindre Aboisso en passant par Alepé plutôt que d'emprunter le grand axe de Bassam qui longe la côte. La route est plus étroite et elle traverse des zones de forêts et de plantations denses.

 

Marché Hebdomadaire au villageMarché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

La photo juste avant ce sont les feuilles d'un jeune parasolier (Musanga cecropioides). C'est un arbre commun en Afrique dans les forêts humides secondaires où il colonise rapidement les coupes, les éclairicies et les bords des routes. J'adore ses feuilles et son port en parasol.

Cette route est beaucoup moins fréquentée que l'axe de Bassam. Il vaut mieux éviter de l'emprunter après la tombée de la nuit. Elle est bitumée et le revètement est en bon état ... sauf sur ce passage qui est le plus propice aux attaques des coupeurs de route.

 

Marché Hebdomadaire au village

La motivation initiale de notre voyage est de mettre en place des essais 'mycorhizes' sur des plants en pépinière. Les mychoriszes sont des champignons qui vivent en symbiose avec les racines des plantes. Cette association est censée améliorer la croissance des plantes.

A Aboiosso, nous retrouvons donc Delphine, que j'avais connue à Madagascar et qui travaille pour la société proposant des mycorhizes. Depuis que leur Labrador est mort après avoir été mordu par un gros mamba vert dans leur jardin, elle et Sébastien ont fait couper et élaguer les arbres. Ils ont remplacé le chien par une mangouste plus habile avec les serpents. Pour le moment ce n'est qu'un bébé. Je suis surpris de la facilité à domestiquer ces animaux sauvages. Celle ci suit tout le monde, grimpe sur les chaussures et les jambes de pantalon et se laisse manipuler sans problème.  C'est mignon non !!!

 

 

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Bon, ce n'est pas tout mais il faut partir. Nous avons encore plusieurs heures de trajet à faire avant de rejoindre le centre de Toliesso. Et comme il a beaucoup plus les jours précédents la piste promet d'être diffficile.

Nous arrivons sans encombre jusqu'à Maféré où se tient le marché hebdomadaire.

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

C'était écrit d'avance !!! Quelques kilomètres après Maféré la route est coupée. Oui je sais, ce n'est pas la première photo de ce genre que je poste sur le blog. Mais c'est pour bien vous convaincre que ç'est fréquent. Cette fois ci ce n'est pas un taxi brousse  qui s'est planté dans la boue mais un camion chinois qui n'arrive pas à ressortir de la baignoire dans laquelle il s'est engagé. Il est trop chargé et le moteur sans doute pas assez puissant. Les apprentis décharchent sur le côté une partie des régimes de palme. Pour ne pas se blesser, ils les manipulent avec des crocs métalliques. Pas facile, ... ça pèse son poids un régime de palme !!!!

 

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Bon, on attendra une petite demie-heure puis le camion allégé sort de sont trou et libère la route. Nous pouvons repartir. Les apprentis eux, devront charrier les régimes et les recharger dans la benne. Le soir on retrouvera le même camion arrêté à peine quelques kilomètres plus loin. Crevaison .... voyage galère pour le chauffeur et ses apprentis !!

Petit village au mileu des plantations.

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Encore un chauffeur en mauvaise posture sur le chemin du retour à Aboisso !! Le pauvre avait choisi le mauvais côté (ça se joue parfois à pile ou face !). Il n'était accompagné que par trois 'princesses' qui n'étaient pas vraiment prètes à descendre dans la boue pour pousser. Nouvel arrêt donc. Ismael, notre chauffeur, a pris le volant et avec nous derrière, la voiture a fini par sortir de la boue en crachant de gros nuages noirs.

 

Nouvelle rencontre un peu plus loin. Ceux là n'ont pas de problème. Sans doute un groupe de danseurs. Ils chantent, tapent des mains et jouent du tam tam dans la benne. Enfin, quand je dis dans la benne, ce n'est pas tout à fait exact pour tous les passagers.

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Le lendemain, je suis reparti avec Mathieu pour superviser les centres de Songan et Apouesso. Dans cette zone, le vendredi est le jour de marché hebdomadaire dans les villages. Ici c'est Bianouan, un chef lieu de commune. Le marché est installé des deux côtés de la rue principale. Les étals débordent sur la voie et les badeaux bloquent la circulation. Pas facile de traverser. 

 

 

 

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Casseroles émaillées chinoises et machettes.

Marché Hebdomadaire au village

Si vous avez de bon yeux, regardez bien le chargement du camion en arrière plan de la photo suivante. Arriver à si bien empiler des colis de tailles et de formes aussi variées ... c'est de l'art !

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Sur la piste on croise de nombreuses personnes qui se rendent au marché. Les hommes en moto ou à bicyclettes, les femmes toujours à pied et le plus souvent avec une charge sur la tête. Bananes plantain, igname, manioc, boule de savon traditionnel, régimes de palme et même quelques cabosses de cacao à l'aller. Au retour ce sera de l'huile, des condiments, des produits manufacturés, ....

Marché Hebdomadaire au villageMarché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au villageMarché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

J'aime bien cette photo car elle traduit bien ce que j'ai pu observer à maintes reprises pendant toutes les années passées en Afrique. N'en déplaise à mes collègues masculins .... Ce sont quand même souvent les femmes qui bossent le plus !!!!  Et elles commencent très jeune. Cette gamine semblait tellement chargée qu'Ismael n'a pas pu se retenir. Il a stoppé un court instant à la hauteur de la femme qui arrivait derrière pour l'interpeler.

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Autre village, autre marché. Ici c'est Songan : petit village déservi par une piste secondaire. Il y a moins d'affluence, mais la rue n'en est pas moins bien encombrée.

 

Marché Hebdomadaire au village
Marché Hebdomadaire au village

Voici c'est la voiture mise à ma disposition par la société. A brand new Pajero. Merci. Ismael doutait de ses capacités à résiter aux pistes mais je pense qu'après ces deux jours, ses doutes se sont envolés. Songan avait reçu, la veille de notre passage plus de 100 minimètres de pluies (le pluviomètre a débordé au-delà de 100 mm !!).  La piste a souffert. Toutes les côtes étaient fortement ravinées et comme la piste est couverte d'argile, elles étaient devenues de vraies patinoires. La pluie menaçait encore. Nous avons donc réalisé notre programme au pas de course pour éviter de se retrouver coincés derrière un camion ou plantés dans une ornière. La voiture est ressortie de là maculée de boue jusqu'au toit mais elle est passée.

Une dernière photo du seul point de vue que j'ai trouvé jusqu'à présent sur un paysage que  l'on pourrait presque croire forestier. (en fait il ya plus de plantations d'hévéas que de forêts)

Marché Hebdomadaire au village
Tag(s) : #Côte d'Ivoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :