Nous avons construit un nouveau centre, près de San Pedro, un nouveau centre de fermentation en collaboration avec un chocolatier belge. Son inauguration a eu lieu le 11 décembre dernier.

Les patrons de France et de Belgique venus pour l'occasion n'ont pas le temps de faire le trajet depuis Abidjan par la route, nous partons donc en avion. Air Côte d'Ivoire vient de relancer ses vols intérieurs mais tout début est difficile et ce jour-là, le vol du matin est reporté. Nous aurons donc droit à un vol privé. Nous sommes onze et que nous remplissons quasiment le petit Bombardier Q 400.  Un peu bruyant mais confortable. En fait c’est l’un des zincs qui assurait la liaison régulière sur San Pedro avant Air Ivoire.

Embarquement par l'aérogare VIP et traversée de la zone de l'aéroclub et des compagnies privées en bus. Impressionnant le nombre d'hélicos sur l'aéroport d'Abidjan et pas des vieux coucous !!! Ils sont opérés par plusieurs compagnies qui desservent les plateformes pétrolières au large de la Côte d'Ivoire. Dans un hangar il y avait aussi un Air Tractor utilisé pour les pulvérisations sur les plantations de bananiers. J'ai aussi aperçu dans le hangar de l'aéroclub un T6 Texan, ... enfin je crois que s'en était bien un.

 

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Au décollage : vue sur la "plage" d'Abidjan et sur les bidonvilles qui occupent le littoral entre la voie express Abidjan-Bassam et la mer. Ces quartiers sont promis à une destruction prochaine. On voit bien d'ailleurs la zone où les déguerpissements ont déjà eu lieu.

Une petite heure après nous atterrissons à San Pedro. Malgré l’importance  économique de la ville et surtout de son port, l’aéroport de San Pedro fleure bon la brousse. Un pick-up de l’ONUCI armé d’une mitrailleuse garé à l’ombre d’un arbre monte la garde nonchalamment.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

A la sortie nous montons dans notre convoi. Les chauffeurs roulant warning allumés, nous ne passons pas inaperçus mais du coup aucun flic et autres FRCI n'osera nous arrêter.  Le jeune homme à l'extrême droite sur la photo c'est Mathieu, le VIE que j'ai souvent mentionné dans mes précédents articles puisque c'est souvent avec lui que je pars en tournée.

Il nous faudra trois quarts d'heure pour rejoindre le centre sur le village d'Adjaméné ("tous ensemble pour un même but".... ce n'est plus un nom mais une véritable déclaration politique !!). Sur les derniers kilomètres, notre convoi est accompagné par un nombre de plus en plus important de motos. Ce sont les planteurs qui attendaient notre passage pour se rendre au centre pour la cérémonie.

.
.

.

Nous sommes accueillis en fanfare et une enfant vient à la rencontre des visiteurs pour offrir des paniers de cabosses. J’ai toujours un peu de mal avec cette habitude qui consiste à mettre en avant des fillettes maquillées comme des femmes mais c’est la coutume. Et puis cette demoiselle-là a bien profité de sa journée. Jolie coiffure et pas du tout intimidée par les photographes.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Je profite de l’attente des autorités pour vérifier les derniers préparatifs. Pour le village, l’inauguration du centre et la venue d’autant de visiteurs et d’autorités, c’est une grande fête et pour la coopérative partenaire l’occasion de se mettre en avant par rapport à ses concurrents.

La fête commence par une danse du masque Zaouli. C’est une danse traditionnelle du pays Gouro. Le masque a des traits féminins très fins et une expression joviale.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre

La danse se fait bien évidemment au rythme de tam-tams effrénés. Le danseur a un sacré jeu de jambes !!!! Le masque Zaouli est réputé détenir des pouvoirs permettant d'accroître la productivité du village. En plus des photos, je vous poste un lien vers une vidéo sur Youtube.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Le Zahouli cède la place à un groupe de très jeunes gens. C’est un groupe de danseurs Bollo. Le bollo est une danse traditionnelle des Kroumen, un des groupes ethniques du  sud-ouest de la Côte d’ivoire. Elle se danse par couple. La danse est faite de figures circulaires à la façon de rondes ou de farandoles et de pas et gestes variés qui rappellent parfois le rock et la valse qui sont dirigés par une animatrice principal dont le sifflet n’a pas quitté ses lèvres de toute sa prestation.

Le Bollo est organisé en fin de semaine pour animer le village après les travaux agricoles. Il  permettait aux jeunes filles de sortir du joug familial et aux jeunes gens de se rencontrer 

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Les couples sont tous passés à tour de rôle pour faire un petit show en duo. Mention spéciale pourla cheftaine et son cavalier pour se numéro front à front, ... sans lacher son sifflet !!!

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Une fois encore je poste un lien vers une vidéo sur Youtube.

 

Le bollo se dansait au son d’instruments improvisés :  un tam-tam de fabrication artisanale, bouteille vide ou tube de fer frappé avec un bout de métal, scie égoïne ….

 

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Après les danses, les incontournables des cérémonies villageoises en Côte d’Ivoire. En premier lieu « la libation » qui consiste à verser  de l’alcool sur le sol en offrande aux esprits des ancêtres  après une courte déclaration qui a été faite, ce jour-là, par le doyen de la communauté Kroumen du village. Il portait une superbe tenue en percale.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Autre incontournable dans la région ouest : chaque visiteur se voit offrir la kola et le piment séché. Des hôtesses ont fait circuler un plateau et chacun a pris un petit morceau de kola à mâcher en avalant une cuillérée de piment. Normalement, il y a un troisième élément : une rasade de Koutoukou, l'alcool local pour faire passer le piment !!!

 

Après, il y a eu les inévitables allocutions des patrons et officiels. Ici le chef du village vêtu d’un beau boubou en bazin riche et qui nous a fait un discours, la main sur le cœur devant un auditoire attentif.

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

Je ne résiste pas à cette photo du directeur de la Coopérative. Sacré dégaine, non ? J'adore son chapeau. Je veux le même !!!

Le ruban est coupé. La foule se disperse pour une visite des installations du centre.

 

 

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre

La cérémonie est terminée. Les camions de la Coopérative font des rotations pour transporter tous les planteurs jusqu'au village où un repas est organisé. Les dernières à embarquer sont les femmes qui chantent et dansent sur le plateau du Kia.

 

Nous, nous repartons sur San Pedro où nous retrouvons notre avion. Quelques photos du site de San Pedro au décollage. Vu de là-haut, c'est nettement plus engageant qu'Abidjan !

Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Danses traditionnelles pour un nouveau centre
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #San Pedro, #Bollo, #Zahouli

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :