Il y a trois semaines, une représentante du chocolatier belge avec lequel nous avons monté un centre de traitement des fèves de cacao près de San Pedro est venue, accompagnée d’une équipe de tournage. Ils veulent réaliser un film pour communiquer sur leur action en Côte d’Ivoire.  Je suis donc parti le 6 avril pour les accueillir à San Pedro. C’est ce qui m’a valu d’être sur la plage de la corniche un lundi de Pâques … ce qui m’a permis de rajouter des photos dans l'article sur San Pedro.

 

Le mardi, je les récupère à l’aéroport. Leur temps est compté. Aussi, nous partons donc aussitôt pour le centre de traitement du cacao. Le chef de centre a organisé une réunion de formation sous les cacaoyers. L’équipe de tournage sort son matos et commence à filmer. C’est la première fois que je peux assister à une de nos formations. Je suis agréablement surpris de la prestation du Chef de Centre. Il sait comment captiver l’attention de son auditoire. Bravo Zozoua !! 

Tournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

J’en ai profité pour faire des photos  des producteurs très sérieux et de cette jeune femme que je trouve très belle.

La dame sur la prochaine photo, c’est Béatrice, une productrice qui livre sur le centre. Elle possède dix à quinze hectares de cacaoyers (j'ai oublié le nombre exact). Elle est veuve avec deux grands garçons qu’elle peut envoyer faire des études à San Pedro et Abidjan grâce à l’argent du cacao. L’histoire a plu à Zozoua et c’est pourquoi il l’a choisie pour le tournage.  Comme l’équipe veut filmer sa vie quotidienne, nous allons donc passer deux jours avec elle dans son village.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Béatrice habite le village de Gréléon. Plus qu’un véritable village, il s’agit du regroupement de plusieurs campements qui se sont développés au bout d’une piste de terre, à une quinzaine de kilomètres au nord de la Côtière. La zone devait être une forêt il y a peu de temps si on en juge aux derniers arbres qui subsistent autour des maisons.

Il n’y a pas vraiment de rues et peu d’habitations en 'dur'. D’une manière générale, je trouve que l’habitat des planteurs de cacao est plutôt misérable. Pourtant le cacao génère des revenus conséquents. Mais il est vrai que de très nombreux planteurs ne sont pas originaires du sud de la Côte d'Ivoire. Beaucoup vienne des régions plus au Nord et même des pays aux alentours et notamment du Mali et du Burkina Faso. Il semble que c’est dans leur village d’origine que les planteurs de cacao font construire des maisons en dur.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Les cases en terres sont construites autour d’une petite place où se tient le marché.  Il y a aussi deux boutiques qui tiennent du General Store cher à Lucky Luke.

Tournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon

Sept blancs qui débarquent ans un petit village de brousse avec 3 voitures et caméras ... vous vous doutez bien que cela ne passe pas inaperçu. La chefferie ne peut pas nous laisser ‘envahir’ le village sans nous recevoir par une cérémonie festive.  A la descente des voitures, un groupe de femmes est donc là pour nous accueillir par des danses. 

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Forcement il y a aussi des curieux et beaucoup d’enfants. J’aime la poupée aux cheveux bleus.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Danseuses et enfant vont nous accompagner jusqu’à l’apatam du chef au son de drôles de tambours plats. C’est la première fois que j’en vois de pareils.

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon

Nous sommes reçus sous l’apatam, par une délégation des notables et des représentants du chef du village qui est en voyage. Les femmes continuent de danser un moment devant une assemblée qui compte de nombreuses mamans avec leurs enfants.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Les discours de bienvenue se terminent, immanquablement, par une liste de demandes. Ce jour- là ce sera le besoin de classes supplémentaires pour l’école et la réfection de la piste qui seront soulevées. Pas de réception en pays Kro sans l’inévitable partage de la cola et du piment. Ils ont été gentils avec nous et le koutoukou (alcool de palme) a été remplacé par de l’eau.

Tournage à Gréléon

Nous aurons même droit à une petite pièce de théatre, façon Kotéba, qui vante les bienfaits du projet ‘cacao frais’ . L’homme au beau chapeau joue le rôle du planteur malin qui n’a plus de problème de trésorerie depuis qu’il livre son cacao sur le centre. C’est sympa. Il faudra que je pense à utiliser cette troupe amateur pour la sensibilisation dans d’autres villages.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Nous pouvons ensuite nous rendre jusqu’à la maison de Béatrice.  Maison en terre  mais avec un toit en tôles ondulées et dont les murs sont  crépis et peints. La petite case de terre à gauche, c’est la cuisine.  Nous sommes attendus là aussi, par la famille de Béatrice réunie sous le neem. Au passage, le neem est magnifique. Il doit être déjà vieux et les branches se sont soudées entre elles formant un tronc en ‘huit’.

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Là, ce sont la maman de Béatrice et l’une de ses petites filles. Il y a  aussi l’une des danseuses, et d’autres personnes de la famille au sens large ... Notre présence est tellement étrange que pendant ces deux jours tout le monde prendra des photos de tout le monde (ha ! les téléphones portables, sont bien pratiques !!!). J’en profite moi aussi et je partage avec vous  certains portraits

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

En voila un qui arrive d’un campement voisin avec sa gamine à cheval sur le réservoir de sa Sanya

Tournage à Gréléon

Pas de tournage ce jour. L’équipe repère les lieux et échafaude des scénarios quelle peaufinera le soir à l’hôtel. L’équipe est composée de cinq personnes en plus de la représentante du chocolatier : le patron de la boite de com et le réalisateur, un cameraman dont j’ai cru comprendre qu’il avait déjà tourné en Afrique pour des reportages genres ‘envoyé spécial’, un preneur de son qui a travaillé sur plusieurs longs métrages dont le dernier film de Lucchini et une assistante de prod qui prendra plein de photos.  Voici le cameraman et le preneur de son à l’action le lendemain dans le salon de Béatrice.

Tournage à Gréléon

Béatrice ne savait sans doute pas à quoi allait ressembler le tournage. Moi non plus d’ailleurs. Le lendemain matin, ils sont revenus au village avec une idée bien précise des images qu’ils voulaient ramener comme : le lever de Béatrice, Béatrice faisant son marché, Béatrice au puits avec ses copines, Béatrice allant chercher ses petites filles à l’école …. Elle s’est prêtée au jeu de très bonne grâce, rejouant plusieurs fois la même scène à chaque fois que le fameux ‘Action’ retentissait. Une vraie actrice.  Au puits et au marché, elle et les autres personnes ont  même improvisées de véritables petites scénettes. Comme au théâtre. A mourir de rire. 

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Le tout au milieu de nombreux curieux que Zozoua, l’assistante de prod et moi-même essayons de canaliser au mieux pour les garder silencieux et hors du champ de la caméra. Cette petite curieuse devra vite abandonner son poste d’observation

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Les enfants ont décidés que cette activité des grands n’était finalement pas intéressante. Ces deux gamines jouent à la dinette et ne sont même pas impressionnées par la caméra qui les filme en plan serré. 

Tournage à Gréléon

Ben oui, en dehors des scènes qu’ils ont préparées, l’équipe fera aussi une moisson d’images glanées au hasard de nos déambulations dans le village. J’en fais de même, ce n’est pas souvent que j’ai l’occasion de partager un tant soit peu la vie d’un village. D’habitude, je ne fais que les traverser pour aller dans les plantations. Je partage avec vous quelques photos de la vie quotidienne d’un village.

 

En vrac : des femmes tirant de l’eau au puits et une autre au forage équipé d’une pompe à bras

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Retour de corvée de bois.

 

La lessive avec un savon artisanal : de grosses boules faites à partir d’huile de palme et de potasse extraite de cendre de bois. Il faut aussi beaucoup d’énergie pour frotter le linge sur la planche à lessiver. Planches qui sont maintenant en plastique !!!

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon

Le vélo d’un colporteur qui fait une halte dans la gargote à l’entrée du village. Sous un abri de paille et de bambous, une femme fait frire des morceaux de patates douces et des petits poissons de rivière.

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Juste à côté se trouve l’atelier du menuisier local dont l’activité principale semble être la fabrication de portes et de volets.

 

Ici, ce sont des jeunes qui brassent des fèves de cacao en train de sécher sur une bâche devant le magasin de la coopérative locale.

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Levons les yeux vers le ciel pour observer, accrochés dans les palmiers, les nids des tisserins.

 

Les deux photos suivantes c’est pour vous expliquer comment sont construites les cases ici. On commence par assembler l’ossature de la maison avec des bambous accrochés sur des perches de bois. Tout est là : les murs extérieurs, les cloisons et même la charpente. Ensuite, on habille murs et cloisons en projetant un mélange d’argile et de gravillons sur cette armature des deux côtés du mur.  Il ne reste plus qu’à poser sur la charpente un toit de paille ou de tôles ondulées. 

Tournage à GréléonTournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

La dernière scène à tourner sur le village devait se passer à l’école. Ca, c’est la cloche qui sert à l’appel.

En pleine vacances de Pâques il a fallu reconstituer une fausse leçon. Le directeur avait convoqué des enfants qui sont arrivés par petits groupes.  En attendant que tout se mette en place des enfants, parents et es jeunes qui ne sont visiblement plus en âge d’aller à l’école attendent au pied du bâtiment. L’occasion de faire d’autres portraits.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

La dernière photo au dessus, c’est Béatrice, notre star d’un jour.

Tournage à Gréléon

Ceux-là font du vélo dans la cour de l’école quand à ces deux copines, qui jouaient à la dinette tout à l’heure, elles se sont installées aux premiers rangs. Trop mignonnes

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Finalement, nous aurons assez de monde pour reconstituer une classe bien remplie …. Mais avec une sacré disparité d’âge. Au début c’est l’un des responsables de l’école qui fera la leçon sur un ton très autoritaire. J’en avais mal pour les gamins qui étaient tout de même en congés !!!

Tournage à GréléonTournage à Gréléon

C’est une jolie femme …. Et gourmande. 

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

La classe se termine par une distribution de palet de chocolat de couverture au lait.  Les enfants sont aux anges. A travers les claustras du mur,  se tendaient les bras des plus grands restés dehors. Ils appelaient leurs petits frères ou petites sœurs pour leur intimer de ne pas tous manger …. Mais moi au contraire j’incitai les gamins à ne pas garder les chocolats qui allaient vite fondre dans leurs mains. LOL

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Après la leçon, la cour de récréation. Trois groupes se sont spontanément formés. Les garçons se sont bien évidemment lancés dans une partie de foot. Notez que beaucoup jouent pieds nus. Pas très confortable mais dans les écoles de foot on fait souvent jouer les jeunes pieds nus … pour développer les sensations parait-il. Sauf qu’aujourd’hui, les gamins jouent sur un terrain caillouteux.

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Les filles, elles jouent à un jeu dont je ne connais pas le nom. Deux filles se font face et en chantant et dansant elles doivent à tour de rôle imité le mouvement de celle qui est en face ; J’avance le pied droit … tu dois avancer le pied droit aussi sinon tu as perdu. Essayer, vous verrez que ce n’est pas aussi facile que cela parait !!!!

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon
Tournage à GréléonTournage à Gréléon

Le dernier groupe a pris d’assaut le toboggan du jardin d’enfants. Une vraie cohue pour être en haut lorsque la caméra et les appareils photos se sont approchés !

Tournage à Gréléon
Tournage à Gréléon

Voila. La journée s’achève par cette photo de groupe. L’après-midi est déjà bien avancée et il est temps de rentrer sur San Pedro. Le lendemain, le tournage se fera sur le centre de traitement du cacao et sur la plantation de Béatrice. Je ne suivrai que la matinée car si mes visiteursrentrent sur Abidjan le surlendemain par avion, moi je rentre en voiture par la côtière et je dois être au bureau le vendredi matin.

Tournage à Gréléon
Tag(s) : #Côte d'Ivoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :