Le 16 mars, je suis parti pour une tournée de 3 jours à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Je voulais rencontrer des planteurs dans leurs cacaoyères pour discuter avec eux de notre action et de la campagne mais aussi pour vérifier de visu, l’état des plantations et le stock de cabosses sur les arbres. Je peux enfin quitter mon bureau.  Il était temps !!! Au programme : Paully Brousse, près de Sassandra, San Pédro, Touih près de Soubré, Gagnoa et Kokolilié près de Lakota. C’est donc une boucle en partant  par San Pedro et en rentrant par Divo.

 

Le réveil, le matin du 16, est un peu difficile et je pars en catastrophe. En plus, des collègues ont profité de ma voiture pour faire l’échange des extincteurs des centres sur lesquels je dois passer. Je dois donc en  charger six à l’arrière de la voiture avant de partir. Je suis à la bourre et du coup j’oublie d’emporter mon PC pro, ma ceinture pour soulager mon dos dans les trous de la piste et surtout mes lunettes pour lire et écrire. Aie !!

 

On part donc par la côtière. On m’avait prévenu qu’elle était en mauvais état …. Et bien c’est vrai. Elle l’est. Les rumeurs disent que comme il y a un projet d’autoroute entre Abidjan et San Pedro, l’état n’investit plus dans la réfection de la côtière. Les trous sont nombreux et profonds.  Tout le trafic s’est détourné par le trajet plus au Nord qui passe par Soubré, Issia et Divo. C’est plus long mais les routes sont entretenues et en relativement bon état. Du coup on croise vraiment peu de véhicules sur la côtière. Ce n’est pas très rassurant. En Côte d’Ivoire, l’intensité du trafic est un indice des conditions de sécurité sur la voie. Actuellement il n’y a pas beaucoup de risques mais je réfléchirai à deux fois avant de m’aventurer sur la côtière pendant la grande traite du cacao. Avec l’argent en circulation, les risques de tomber sur des coupeurs de route seront plus grands. Mais pour rencontrer mes équipes qui bossent autour de Fresco et Sassandra je serais bien obligé de passer par là !!

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'OuestNouvelle tournée dans l'Ouest

Voici quelques photos prises au cours du trajet au travers du parebrise : Des femmes qui se rendent au marché hebdomadaire dans un petit village traversé par la route et l'atelier d'un vulcanisateur.

Vous remarquerez que les deux apprentis, dont celui qui fait le fier sur la selle de la moto, sont encore des gamins. Le secteur informel, tant célébré par la banque mondiale, la BAD et autres institutions économiques, est un grand utilisateur du travail des enfants. Certes ce secteur crée des emplois mais il n'est pas regardant sur l'âge des travailleurs et sur les conditions d'hygiène de de sécurité. Et ne parlons pas des salaires  payés !!!! Evidemment pour un expert focalisé sur le PIB, tout ça ne sont que des détails qui ne pèsent pas lourd face à un ou deux points de PIB en plus.

Nouvelle tournée dans l'Ouest

Court arrêt sur notre centre de Zegban pour saluer mon équipe en place. Je ne suis pas très content de la manière dont est tenu le centre. Deuxième arrêt sur celui de Pauly Brousse qui lui, est impeccable. Il n’y a  toujours pas de cacao sur les centres. Je pars avec l’agronome rencontrer plusieurs planteurs dans leurs vergers. Toute les fleurs et les chérelles qui étaient sur les arbres lors de mon dernier passage sont tombées. En cause la sécheresse et surtout un harmattan fort pendant une semaine. Avec les pluies de ces dernières semaines, de nouvelles fleurs sont apparues, mais elles ne donneront pas de cabosses avant 6 mois. La petite traite ne sera pas terrible. La situation est d’ailleurs très contrastée. Sur une section, je compte un bonne diaizne de cabosses en cours de maturation. Elles seront prêtes à être récoltées vers la mi-avril. Sur d’autres villages, je n’ai vu que 4 à 5 cabosses en moyenne sur les arbres. J’ai beaucoup de plaisir à discuter avec les planteurs. En partant, je leur laisse à chacun une tablette de chocolat. Avant de partir je suis passé faire le plein (à mes frais) de tablettes à la boutique de l’usine. Voici l’un des planteurs, devant sa pépinière de cacaoyers «Mercedes»

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest

Une belle liliacée rouge photographiée sur une jachère. Avec le retour des pluies, la plupart des paysans sont occupés à nettoyer et préparer les champs pour les cultures de maïs et de riz. Le feu est souvent utilisé pour le nettoyage.

De Pauly, nous rejoignons San Pedro que nous atteignons au petit soir. Je loge aux « Jardins d'Ivoire. Ma journée ne se termine pas ici. Avec le RRH on reçoit un candidat pour le poste superviseur agro puis je me replonge dans la  présentation pour le DG du groupe que je dois reprendre en urgence. Comme mon PC est resté sur Abidjan, je réquisitionne celui du superviseur que je dérange pendant ses congés. Je termine ma journée à ... minuit !!

Le lendemain, programme similaire mais sur le centre de Touih sur la route qui remonte plein. Nord. Elle en bien meilleur état ! Vues du village de Touih.

 

 

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest

Jeunes plants de cacao dans la pépinière du centre de Touih.  Alors que je suis au milieu des cacaoyers, je suis bombardé de SMS de mon boss. Je devais être trop fatigué hier soir et je me suis mélangé les pinceaux entre les tableaux en Euros, ceux en CFA et ceux en USD. Miracle de la technique, j’arrive à télécharger mes mails sur mon téléphone, au pied des cacaoyers.  On partage un déjeuner avec l’équipe du centre mais je mange à peine. Je récupère le PC du Chef de centre et je corrige ma présentation pendant le repas.

 

On reprend ensuite la route pour Gagnoa. Chaussé de bottes en caoutchouc comme un paysan, une machette dans le pantalon et un lance-pierres attaché au poignet, s’agit-il vraiment de l’apprenti de ce taxi brousse ? La posture ‘m’en fout la mort’ et la sacoche à la ceinture pour encaisser l’argent des passagers laissent à penser que oui !

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest

Vues de Gagnoa, une des villes moyennes de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. C'est là que nous ferons étape pour la nuit. Nous logeons à l'Hôtel Gloria. Confort des chambres très correct, restaurant au bord d'une belle piscine à laquelle je ne m’attendais pas.

Vendredi 18 mars. Dernière journée de ma tournée. Nous partons après un petit déjeuner copieux. Deux "vieux blancs" qui "ont duré" ici s'interpellent à travers la petite salle où nous sommes attablés, le chauffeur et moi, devant  une omelette, une grande tasse de café 'capsule' et un jus d'orange frais. Tous les deux redescendent sur Abidjan mais l’un d’eux doit ensuite passer à San Pedro. Son ami lui déconseille fermement de passer par la côtière !!! Je rigole dans ma barbe !

Sur la route, des femmes se préparent pour aller vendre du manioc sur un marché de village.

 

 

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest

A Lakota, nous quittons la route Nationale bitumée pour suivre une piste qui redescend plein Sud. Voilà un chauffeur de taxi brousse qui a compris ce que «optimiser ses coûts» veut dire !!! Difficile de remplir plus son véhicule !!! La brousse a reverdi. Photos de femmes, et d’enfants qui se rendent à l’école … quoi que !!!

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest

Ce grand fromager dont le tronc s’élance tout droit dans le ciel et qui est à moitié déplumé, annonce l’arrivée prochaine à Kokolilié. Une fois encore je suis déçu par la mauvaise tenue du centre. Nouvelles visites de plantations. Des planteurs m’attendent de pieds fermes sur le centre pour discuter de la suspension de la collecte du frais mais surtout de leurs besoins d’un accès aux engrais et insecticides à crédit. Nouvelles visites de plantations. Ici elles sont plus vieilles et il y a encore moins de cabosses sur les arbres. On parle compost et taille des cacaoyers. Je ne pourrais pas voir autant de plantations que souhaité. Un arbre tombé en travers de la piste puis ce petit cours d’eau nous barrent la route. Il n’est pas large et la piste passe sur un seuil rocheux sur lequel la voiture ne risque pas de s’embourber mais le passage à gauche de la photo est profond et étroit.  Il y a fort à parier que ma Pajero reste coincée, une roue dans le trou ou l’avant du châssis posé sur le seuil rocheux.

Nouvelle tournée dans l'Ouest

Après des conciliabules, nous optons pour la prudence et nous rebroussons chemin. Direction Abidjan. Sur la grande route, nous achetons des bananes. Enfin …, à cause des extincteurs que nous ramenons à Abidjan pour contrôle et recharge, on ne peut pas embarquer beaucoup de régimes. Ce taxi n’a pas le même genre de problème.

Nouvelle tournée dans l'Ouest
Nouvelle tournée dans l'Ouest
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Gagnoa

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :