Mardi 24mai, je quitte Abidjan tôt avec Ismaël pour rejoindre Guiglo. J'ai rendez-vous avec la représentante d'un bailleur de fonds hollandais qui veut rencontrer la coopérative de Zagné dont il cofinancera le programme de renforcement de ses capacités sur 5 ans. C'est un long périple et on ne peut pas faire l'aller et retour sur la journée. On file d'une traite jusqu'à Gagnoa  où l'on retrouve un collègue qui suit les coopératives dans cette zone. Les pluies sont enfin là et les bas-fonds qui ne peuvent pas être plantés en cacao ou en hévéas sont recouverts de champs de riz ou de maïs. Il y a du monde pour sarcler les parcelles

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyèreAu hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

Entre Divo et Gagnoa, on rattrape des collègues qui sont en train de réapprovisionner les détaillants. Il n'y a même pas une barre pour nous !!!

A Gagnoa, l'ONU Ci patrouille en véhicules blindés.... histoire de bien nous rappeler qu'il règne encore dans ce coin de Côte d'Ivoire une sécurité toute relative. D'ailleurs, mon boss fera la moue lorsque je lui annoncerai que j'ai passé la nuit à Guiglo. M'enfin, il ne faut rien exagérer non plus !!

Non, ce ne sont pas fleurs sur les 2 photos suivantes, mais des fruits de roucou. Ils ne sont pas encore murs ce qui expliquent sans doute leur couleur vive. A moins qu'il ne s'agisse d'une espèce différente de cfelle dont on récoltait les graines pour en tirer un colorant... celui qui donnait sa belle couleur orangé à nos beurres !!! Ces arbustes forment une haie décorative en façade d'une plantation de palmier à huile à la sortie de Gagnoa

 

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyèreAu hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

Un troupeau de Zébu sur la route de Gagnoa à Duekoué. Ville facilement reconnaissable aux montagnes qui la dominent.

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

L'heure du déjeuner est passée et nous avons faim. Nous nous installons à la Paillote. A en juger par les personnes qui viennent s'attabler pour un repas rapide, c'est un restaurant apprécié par les employés et les fonctionnaires de la ville. Service rapide et cordial et bonne cuisine. Mais pour pouvoir les servir rapidement, les plats sont préparés à l'avance et vaguement réchauffés. Si vous passez par-là, commander plutôt des frittes qui seront préparées à la commande plutôt qu'un plat de riz sauce légumes qui vous sera servi à peine tiède. Mais l'adresse est à retenir. D'ailleurs c'est là que nous nous arrêterons au retour.

En fait la Paillote était le restaurant de l'Hôtel Monhessea qui a été une structure hôtelière de belle facture mais comme vous pouvez le voir sur la photo, elle a été entièrement pillée pendant la crise poste electorale  de 2011. D'ailleurs si vous tapez 'Duekoué" sur Google, le moteur de recherche ne vous renverra que sur des sites relatant les massacres (on parle de plus de 300 victimes) qui s 'y sont déroulés à la chute de la ville.

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

La place en face du restaurant est utilisée comme aire de séchage du riz, sans doute par un commerçant qui reconditionne le riz collecté en brousse pour le rendre plus apte à un stockage et usinage ensuite.

A en juger par l'empilement de casiers devant ce grossiste, les affaires de SOLIBRA (Coca, Fanta, mais aussi Casteel beer, Flag, Bock, Tuborg.....) marchent bien par ici.

 

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

Rassasiés, nous reprenons notre route et nous atteignons Guiglo en milieu d'après midi. Nous logeons à l'hôtel Tam Tam.

Le confort des chambres est très correct. Elle sont bien tenues. Le personnel est souriant et serviable et la cuisine est bonne. La connection  internet est étonnament rapide. Seule ombre au tableau : le service est un peu longuet et hébergement et repas sont relativement chers. Mais on est dans une ville un peu loin de tout et, une fois ici, vous n'avez pas vraiment le choix !! J'ai le temps de traiter mes mails, de travailler sur des dossiers urgents et même de m'octroyer un petit somme avant le diner. Le luxe !

Le lendemain nous comptions partir vers 7 heures mais nous aurons un contretemps. Ismael a repéré que l'une de nos roues était légèrement dégonflée. Nous nous arrêtons donc chez ce vulcanisateur dont il est difficile de rater la boutique !!! Le jeune qui manipule le compresseur repère une fuite : une pointe s'est enfoncée dans mon pneu, pourtant neuf. Je préfère que l'on répare plutôt que de repartir avec une fuite même minime. Ce sera une demie-heure de "perdue" et une nouvelle occasion de toucher du doigt l'ingéniosité des artisans africains qui se sont adaptés à la technologie Tubeless et qui ont mis au point des outils spécifiques pour faciliter démontage, rustinage (c'est français ce verbe ???) et remontage des pneux. Sachant que leur travail reste essentiellement manuel. Il n'y a que le compresseur pour aider sans fatiguer !

 

 

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

A la sortie de la ville, il y a une scierie qui menace les forêts environnantes. Les chutes de sciage sont récupérées par des charbonniers installés non loin.

La piste pour Zagné est relativement bonne. Pas de fausse déviation suspecte cette fois ci et nous sommes en ville après 3/4 d'heure de trajet.

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

A la "gare" routière de Zagné, c'est une goellette Renault qui attend ses passagers. C'est le signe que Zagné reste une destination peu fréquentée et compliquée. Quand le traffic passagers est plus importants, des minibus et taxi bousses plus récents circulent. Ces vieux 1000 kg se sont retirés sur les pistes les plus difficiles.

Après une réunion avec la coopérative, nous partons visiter des plantations. Si, si, je vous assure que ma Pajero est bien sur une piste ! Enfin une sente tracée pour désservir les plantations. Il y a d'ailleurs beaucoup plus d'hévéa que de cacao.

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

On visitait les plantations avec un bailleur de fonds qui appuie la replantation d'arbres forestiers. Il a été servi .... en fait d'arbres d'ombrage on ne voit que des tronc morts. Quelle tristesse !!

Malgré la proximité du parc de taî et ses milliers d'hectares de forêt primaire censés apporter la pluie, les précipitations sont faibles dans la zone. Ce n'est que maintenant qu'il pleut vraiment. Il y a peu de cabosses sur les arbres et en plus les écureuils font des ravages !!!

 

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère

J'ai une réunion le lendemain à Abidjan. Je souhaite donc rentrer ce soir à la maison. On quitte notre visiteurs et Zagné vers midi. C'est un sacré trajet: 540 km au bas mot. C'est beaucoup et malgré un arrêt à Duékoué pour déjeuner et un autre à Tiassalé pour boire un expresso corsé (du 100 % robusta de Côte d'Ivoire servi par la station Total locale),  c'est long. On arrive à Abidjan un peu après la tombée de la nuit mais Ismael a profité de mes moments de somnolence pour dépasser la limite de 120 km/h que je lui impose. il est fatigué et moi aussi. ... Je ne recommencerais pas. la prochaine fois on dort à Divo et j'en profiterai pour voir des coop ou des centres en cours de route.

Bel arbre solitaire au petit soir.

Sur les bas-côtés cheminent de nombreuses femmes qui reviennent des champs. pas questions de faire un trajet 'à vide' et elles rentrent en portant sur leurs têtes du bois pour la cuisine. Elles sont accompagnées de jeunes enfants qui ont sans doute raté une journée d'école. Ces jeunes garçons portent de lourds sacs. Peut-être des oranges. Dur, dur!!!

Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Au hasard des tournées : Zagné et le Sud Ouest de la zone cacaoyère
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Duékoué, #Guiglo, #Zagné

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :