D’emblée, Man apparait comme une ville très animée. Notre guide nous annonce 800 000 habitants mais une rapide recherche sur internet situe la population de la ville plutôt entre 150 et 200 000, ce qui la classe quand même parmi le top 10 des villes de Côte d’Ivoire

Man est appelée la « cité des 18 Montagnes » à cause des nombreuses chaînes de montagnes qui l’entourent et qui lui confèrent un climat que les guides touristiques qualifient de doux et frais mais qui est en réalité humide et brumeux. Voir froid, à certaines périodes de l’année. Les montagnes dominent la ville qui s’est développée dans une cuvette.

C’est vrai que nous entrons dans la ville une veille de Tabaski ce qui explique certainement en partie l’activité frénétique autour du marché central. Et puis la circulation chaotique renforce l’impression de fourmilière. A la différence d’Abidjan où les deux roues sont plutôt rares, il y a à Man de très nombreuses motos qui se faufilent entre les voitures sans la moindre considération, ni pour le code de la route (C qwa ça même !! ) ni pour les autres usagers. Rajoutez le fait que les chauffeurs se comportent bien plus mal qu’à Abidjan n’hésitant pas à se poser au milieu du carrefour pour charger un passager, à stationner à deux mètres du bord de la chaussée en attendant que Madame ait fini ses emplettes …. Plus une voirie en bien mauvais état en dehors de l’artère principale, et vous comprendrez que la circulation dans Man tient plus de la foire d’empoigne. Notre guide reprendra d'ailleurs à plusieurs reprises Olivier qui a le toupet de respecter des règles de base du code de la route comme la priorité à droite, les stop ...

 

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Il nous faut à chaque fois, traverser le marché pour rejoindre l’hôtel des cascades. Les premières fois nous avons bravé la cohue qui obstruait la voie directe. Une rue joliment pavée mais étroite et chaque traversée ,nous a pris un bon quart d'heure au moins ! Bon l'avantage, c'est que Noémie et moi, avons eu tout le loisir de prendre des photos  !!!

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnesWeek end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnesWeek end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Pas mal l'étal du boucher, non ??  J'ai bien aimé aussi les forgerons et leurs marmites en fonte d'aluminium. Nous n’aurons, hélas, pas le temps d’aller baguenauder dans le marché. Dommage, j’adore ça.

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Vue sur la dent de Man par-dessus les tôles qui protègent les échoppes de la pluie.

En haut du marché se trouve le coin des vendeurs de volailles, juste en face de l'hôpital. Je ne sais pas si le cavalier qui a attaché sa monture à l'entrée du CHR est venu se faire soigner ou faire des achats au marché. mais la présence de ces chevaux en ville est surprenante.

 

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Les vendeurs de chaussures se sont regroupés dans un autre lieu,  toujours au centre-ville mais distinct du marché. Nous l’avons découvert car j’ai oublié de prendre avec moi mes chaussures de marche. Je n’ai que ma vielle paire de Campers aux pieds. Confortables, mais pas très indiquées pour la grimpette qui nous attend demain. La première chose que nous ferons donc en arrivant à Man sera d’aller acheter de quoi piqueniquer demain ainsi qu’une paire de chaussures. Finalement j’opte pour une paire de chaussures en toile, façon Convers. Made in somewhere in East Asia, bien évidemment. D’une jolie couleur vert pomme qui me donne un faux air de lycéen !! Impressionnant, la diversité des chaussures que l'on peut trouver dans cet endroit. !!!

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Au bout de trois traversées dans la foule, nous avons finalement trouvé un trajet qui contournait le marché par des rues en terre défoncées au travers d’un quartier populaire avec ses maisons en banco. Un aperçu un peu moins glamour du marché  et de la ville. Il tranche avec les bâtiments plus urbains (dont l’agence toute neuve de la BCEAO) qui bordent l’artère principale.  

Sympa la parabole Canal Sat posée sur un tabouret au milieu de la rue. Ainsi que le petit café qui doit sans doute servir des petits déjeuners le matin : café au lait, pain et omelette

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Man est une ville cosmopolite. Les populations autochtones sont les Yacouba qui ont accueilli au fil du temps : des Mahouka originaires de Touba, des Sénoufo venus du Nord de la Côte d’Ivoire, des Baoulés du centre du pays et, plus proches, des Odiennéka. Man accueille aussi sur son sol d’autres ressortissants de la sous-région venus de la Guinée, du Mali, du Burkina Faso, du Sénégal, du Togo et du Bénin comme l’atteste cette pancarte

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Les traditions culturelles yacoubas (on les appelle aussi le peuple Dan) sont réputées et attiraient de nombreux touristes …  qui se sont fait rares depuis la crise. Nous n’aurons pas le temps de découvrir ce patrimoine culturel qui est très riche. Pour les amateurs d’art premier et en particulier de masques, Man est semble-t-il une « place to be» incontournable. Il faudra revenir.

J’ai prises photos ci-après, non pas à Man mais à Abidjan, dans le quartier Gesco de la commune de Yopougon. J’attendais, une nouvelle fois,  devant la gendarmerie un adjudant pour faire ma déposition suite à un accrochage (je vous raconterai ceci une autre fois), un groupe de musiciens et de jongleurs d’enfants Yacoubas est passé. Animation folklorique clairement pas destinée aux touristes dont pas un ne s’aventure dans ce quartier populaire. Mais nombreux étaient les badauds qui ont suspendu leurs activités pour regarder le spectacle ambulant, prendre des photos avec leur téléphone et laisser un peu d’argent aux danseurs… bien évidemment. J’en ai fait de même. Pourtant je suis gêné par cette danse. Je sais que je risque de choquer d’éventuels lecteurs ivoiriens, mais cette utilisation des enfants est dérangeante pour moi. D’ailleurs si vous regardez bien les photos, les regards des enfants ne sont pas joyeux.

 

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Cette échoppe ou l'on fait griller des morceaux de viande sur une tole perforée posée sur un feu de bois me rappelle trop les pays sahéliens où nous avons séjournés. J'avais beaucoup aimé  ces grillades, notamment au Tchad. Mets de choix : la bosse de zébu. Un peu gras mais savoureux.

 

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

J’aime bien la photo de ces enfants discutant à l’ombre du porche de la maison. Sous le manguier, le bœuf attend son funeste sort. Les mandingues sont effectivement musulmans et s’apprêtent donc à fêter Tabaski. Dans la région de Man et Odienné, la coutume veut que chaque famille sacrifie un bœuf et un bélier. De nombreux bœufs sont donc attachés devant les maisons.

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Ce beau taureau. Zébu est un ba bélé bélé (une vache grosse, grosse) comme nous diront les enfants. Celui-ci observe l’animal en connaisseur !

 

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Le quartier mandingue abrite la Grande Mosquée de Man qui est un bel édifice. Nous en avons fait le tour à pied, Noémie et moi, vite suivis par un petit groupe d’enfants.  Au passage je remarque ces autres enfants qui récoltent je ne sais quoi dans cet arbre planté dans la cour de la mosquée.  Ma photo déclenche immédiatement une ruée d’autres enfants soudainement apparus de nulle part qui se précipitent vers l’arbre pour être sur la photo et prennent des poses vraiment sympas.

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes

Impossible d’échapper à cet autre groupe d’enfants dans la rue qui réclament eux aussi leurs photos.

Et pour clore cet article, cette photo prise dans la circulation dans la ville de Man. Le sort de ce bélier est scellé et son dernier voyage se fera en moto !!

Week end à Man - Chapitre 2 :  La ville des 18 montagnes
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Man

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :