Lundi 12 septembre : il faut rentrer sur Abidjan pour être au boulot demain matin.  J’ai encore passé une mauvaise nuit. J’ai été réveillé par la pluie et ces satanées gargouilles à  heure du matin. Ensuite, ce sont les haut-parleurs des mosquées de la ville qui ont pris le relais. Argh !!! bon, au moins j’ai le loisir d’observer la ville et les montagnes se dégager lentement des brumes. Dernière vision de la ville qui confirme une impression générale ..  euh, comment dire … humide !!

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

On prend la route à 8 heures. C’est le jour de la Tabaski. Tout au long du trajet on croisera des groupes d’hommes et de femmes qui cheminent vers les lieux où se tient la prière. Tous portent des vêtements de fête à l’image de ceux-ci. On a adoré les enfants qui souvent arborent des lunettes de soleil aux montures toutes plus improbables les unes que les autres.

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

Arrivés à Duekoué, alors que nous traversons la ville sur la route nationale, nous tombons sur des policiers qui nous font de grands signes pour nous arrêter et nous signifier de de faire demi-tour. Ils sont en train d’installer un barrage avec des bancs  et une de leur voiture garée au milieu de la voie.  On comprendra vite pourquoi et vous devinerez vous aussi au vu de la photo suivante

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

Hé oui, la grande prière se tient sur la chaussée principale. On doit faire un détour en empruntant les rues étroites qui traversent le marché.  Elles ne sont pas prévues pour absorber un trafic de minibus et de 4X4. C’est un peu compliqué.  Mais cela nous donne l’occasion de découvrir les entrailles de cette petite ville. Au demeurant nous ne perdrions pas beaucoup de temps dans ce détour. C’est juste un peu surprenant comme choix. C’est quand même un peu comme si on coupait la N 7 à Valence pour installer une fête régionale !

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

A midi, nous entrons dans Yamoussoukro. Petit arrêt devant la basilique et devant le lac aux crocodiles. Justement, une famille de libanais arrive en même temps que nous. Ils sont venus avec des poulets vivants. Un sera pour le gardien du lac mais les autres sont balancés par-dessus les grilles au milieu des sauriens.  Les pauvres gallinacées ont à peine le temps de se remettre debout sur leurs pattes et de comprendre où ils sont tombés qu’ils sont  happés par l’un des crocodiles qui n’en fait littéralement qu’une bouchée. Il parait que cette pratique est ancienne mais beurk, c’est quand même glauque. Il y a mieux pour se distraire un jour de fête, non ?

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

Cette femelle exhibe de belles dents. Joli sourire !!!!

Le remue-ménage attire tous les crocodiles du lacs qui convergent silencieusement vers la petite plage vaseuse. Parmi eux, un vieux mal bien plus gros et plus pataud  que les autres. C’est le chef du clan. Les gens l’on surnommé « commandant ».  Ses femelles ne lui laissent aucune chance d’attraper un des poulets. Il mord l’une d’elle pour lui faire lâcher prise mais elle ne cèdera pas. Il faut dire que sa mâchoire est moins impressionnante avec des dents visiblement usées. Par contre, à le voir, on admet sans peine que ces animaux sont les descendants directs des dinosaures et qu’ils ont peu évolués depuis !!!

Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan
Week-end à Man – Chapitre 6 : retour sur Abidjan

Après avoir déjeuné au restaurant « La Brise » on repart. Arrivée à Abidjan en fin d’après-midi. A temps pour mettre en route une lessive et aller perdre quelques kilos en courant sur le court de Tennis.

Pour ceux qui viendraient faire du tourisme en Côte d'Ivoire, il faut aller à man. C'est vraiment un joli coin. A tout hasard je communique ici les coordonnées de notre guide. Il a été vraiment efficace et discret et nous le recommandons. Je dis cela car tous les guides ne se valent pas. Un ami qui avait fait le même périple que nous a dû renoncer à l’ascension de la dent de Man. Arrivés dans le village un groupe de jeunes a entouré sa voiture de manière pas très amicale. Il s’est avéré que lors de son passage précédent, le guide et les touristes qu’il accompagnait n’avait pas fait « ce qu’il fallait ». Au moins Mr Touré nous a évité pareille mésaventure :

 Mr Touré Sékou : 57 84 95 77 ou 45 92 17 02

Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Man, #Yamoussoukro, #Crocodiles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :