Législatives

Après le référendum constitutionnel, la côte d'ivoire connait ce week-end une nouvelle élection express. J’écris "express car après une petite semaine de campagne à peine, les ivoiriens sont appelés à aller voter ce dimanche 18 décembre pour élire leurs députés.

Lundi dernier, les affiches ont commencé à apparaitre en ville. D'abord les grandes affiches placardées sur les espaces publicitaires habituels ou sur des panneaux provisoires. Sont venues, ensuite, les petites affiches qui colonisent tous les supports bien en vue des automobilistes le long des principales artères : murs, supports et poteaux des panneaux de signalisation .... recouvrant les habituelles annonces pour des locations, des appartements à vendre, les médecines miracles développant le sexe ou les fesses, combattant l'infertilité, l'éjaculation précoce, ....

Comme pour les campagnes précédentes on ne peut que noter la disproportion des moyens de communication entre les partisans du régime au pouvoir et l'opposition. Toutes les affiches que j'ai vues appellent toutes à voter pour des candidats du RHDP, l'union entre le RDA, le parti du président actuel et le PDCI, le parti de Henri Konan Bédié, son allié de circonstance. Je cherche encore les affiches des candidats de l’opposition. Un tel déséquilibre laisse pensif quant à la réalité de l’expression démocratique. De plus les rumeurs d’enlèvements rituels de jeunes enfants et d’albinos reviennent avec de sordides histoires de prélèvements d’organes ou de sang ordonnés par des marabouts et sensés assurer la victoire de tel ou tel candidat !!! ce n'est pas vraiment faire confiance à la démocratie que de s'adonner à de telles pratiques d'un autre siècle.

Bon, l'affiche sur la photo en tête de cet article fait exception car elle vante les mérites d'un candidat indépendant. Je partage avec vous ce lien vers la page du site Afropolite qui s'est amusé à relever les incongruités des affiches de campagnes.
 

Législatives
Législatives

Cependant aux dires de mes collègues, les élections ne sont pas jouées d'avance. Il y a en effet des dissensions des deux côtés de l’échiquier politique.

Côté opposition il y a les partisans jusquauboutistes de Gbagbo qui appellent au boycott de cette élection comme des précédentes, tant que Laurent Gbgbo ne sera pas de retour libre en Côte d’Ivoire. Ceux-là n’ont pas encore réalisé que le Père Noël n’existe pas ! Et puis il y a les partisans d’Affi NGuessan qui, lui, a présenté des candidats et entend bien revenir au sein du parlement

Côté RHDP ce n’est pas mieux.  Nombre de militants du PDCI trouvent que l’union fait la part trop belle au RDA. De plus il a fallu faire de la place à des personnalités proches du pouvoir, parachutées sur des circonscriptions aux dépends de députés actuels.  Du coup les candidatures indépendantes se sont multipliées. Il me semble qu’il y a plus de 1 100 candidats pour 225 sièges à pourvoir.  Cela laisse effectivement présager de belles batailles d’autant qu’il s’agit d’une élection à un tour. Un collègue m’assurait que dans bien des cas les parachutés avaient du souci à ce faire … les ivoiriens préférant les personnalités implantées et connues localement !!!

Législatives
Législatives
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Abidjan

Partager cet article

Repost 0