Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

J’ai prévu de faire une tournée pour dire au revoir aux équipes des centres de fermentation de l’Ouest que je n’ai pas visités depuis longtemps. Bien évidemment j’emmène Pierre avec moi. On part le Mercredi matin. Cela laisse deux jours à pierre pour redécouvrir Abidjan. Visite de l’usine de broyage des fèves et de la chocolaterie. Il va aussi au marché avec Rosalie, la femme qui s’occupe de la maison. Il repartira en France avec de l’huile rouge, de la pâte de pistache, de la pâte d’arachide et la recette du Kédjenou façon Rosalie !  Et puis il profite un peu de la piscine de la maison …. Pour une fois qu’elle sert !

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Le mercredi 30 novembre, nous partons donc à 7 heures en compagnie d’Ismael qui conduit la Pajero. Il n’est pas très heureux d’emprunter la côtière mais, bon, pour aller sur les centres de Goménébéry ou Zegban, il n’y a pas vraiment d’autres options.  Les premiers 80 km, jusqu’à Grand Lahou, sont en bon état. Est-ce lié au fait que la route dessert les grandes plantations de palmiers à huile de Palm CI ?

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Passé Grand Lahou, l’état de la côtière est à la hauteur de sa réputation : … horrible. Ce n’est qu’une succession de nids de poules et de baignoires à éléphants. On ne voit que de très rares véhicules. Pas de bus, ni de camion. On ne croise que quelques taxis brousse. Les seuls à encore emprunter cette voie sont les transporteurs maliens qui roulent en convoi. Ils descendent du Sud Mali décharger les balles de coton à San Pedro. Ensuite ils prennent la côtière pour venir charger du fret à Abidjan pour ne pas faire un retour sur Bamako à vide.


Au barrage de police, à l’entrée d’un gros village, un libanais qui vient de nous doubler nous fait signe de nous arrêter. Son chauffeur vient de l’informer qu’il y a eu une attaque près de Fresco et il voulait savoir si nous étions informés et ce que nous comptions faire … Bah, partant du principe que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit, on continue notre chemin jusqu’au carrefour de Fresco. Là, on retrouve le superviseur de la zone Ouest et nous remontons vers le Nord jusqu'au centre de Goménébéry. La piste a été reprofilée, sans doute par le Conseil du Café et du Cacao et on roule bien mieux que sur la côtière.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

C’est jour de marché à Goménébéry.

Sur le centre que nous avons mis en veilleuse, il ne reste plus que l’agronome qui est un peu perdu au milieu de cette grande structure, bien silencieuse. Pour parachever l’atmosphère d’abandon, un coup de vent violent vient d’abimer la toiture de plusieurs des séchoirs. Je suis surpris de voir des jeunes plants de tabac qui ont poussé, visiblement spontanément sur le centre. Je comprends d’où viennent  les graines en visitant les parcelles d’essai. On tombe sur des plants de tabac brun à côté des cases

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Il est déjà midi et il est plus que temps de repartir pour rejoindre Fresco où Pacôme a commandé le déjeuner dans notre maquis. Ben oui, nous avons nos habitudes un peu partout.

En fait, c’est la femme du médecin de Fresco qui prépare la nourriture mais le maquis n’ouvre pas le midi, sauf pour nous !! En attendant que Pacôme reviennent avec la dame et le repas, nous achetons un paquet de choukouya à un vieux malien.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

La choukouya est de la viande de mouton marinée et cuite à l’étouffée. Ici, c’est un savant mélange de viande, de tripes et de gras, mariné avec des oignons et cuit sur une plaque de tôle percée et chauffée au feu de bois. la viande cuit enveloppée dans des papillotes faites de morceaux de sac de ciment huilé.  Si si, c'est bon mais j'aurais préféré une choukouya sans tripes !!!!

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Ensuite nous rendons visite au centre de Zegban où règne une activité plus importante. C’est un jour de réception du cacao frais et un représentant de la coopérative partenaire est en train de faire tamiser des livraisons de cacao sec. Il utilise un tamis rotatif qui permet d’éliminer rapidement une bonne partie des fèves plates et des brisures. Avec les conditions météo défavorables, il y a eu cette année, beaucoup de fèves plates. Mais ne vous inquiétez pas, les fèves écartées de notre lot premium seront mélangées dans un autre lot vendu en cacao ordinaire. Ne dit on pas en Côte d'Ivoire "qu'il n'y a pas cimetière pour cacao" ?

Comme j’annonce mon départ prochain au staff du centre, pendant que nous faisons le tour des installations, le chef de centre fait planter un panneau créant un « espace Métral » …. ! C'est gentil de sa part.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Etape à Sassandra où nous passons la nuit. J’ai prévu de dormir dans les bungalows de la Terrasse. Malheureusement le patron allemand n’est pas là et la qualité du service s’en ressent : pas de courant électrique, pas de restaurant, …. On envisage de s’installer au Polet d’or mais l’installation électrique est réparée et nous restons, Pierre et moi, dans cet hôtel qui domine la baie de Sassandra. On ira diner au Phare Ouest, juste en dessous de l’hôtel : langoustes pour moi et écrevisses pour Pierre et Ismael.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Le programme de la journée du lendemain est plus ou moins le même. Dans matinée, on visite le centre de Paully Brousse. Tout roule. On va visiter une belle pépinière de cacaoyers dans un village à quelques kilomètres du centre. Visiblement, l’un des habitants est un supporter des Ghana Black Star !!

Le délégué de la coopérative qui encadre la pépinière est justement en train de fêter le baptême de son fils. Heureusement que j’ai pensé à ramener avec moi des chocolats et des sticks de pâte à tartiner !!!

 

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Pour éviter le dernier tronçon de la côtière entre Sassandra et San Pedro, nous suivons Pacôme sur une piste qui remonte vers le Nord. Elle débouche sur la route de San Pedro à Soubré au niveau de Gabiadji. C’est un détour donc mais, au final, c’est plus rapide que de passer par la voie principale. La piste traverse des paysages de plantations. C’est plutôt agréable. Malgré la pluie et les baignoires de boue, c’est mieux que la côtière dont je vous laisse deviner dans quel état déplorable elle peut être !!!!

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Déjeuner à la Pâtisserie du Lac à San Pedro. Foutou banane sauce aubergine pour Pierre et moi.

 

Ensuite on ira visiter les centres de Grand Béréby et d’Adjaméné, plus à l’Ouest.  Là aussi, il faut trier le cacao pour réduire le taux de fèves plates. Mais faute de tamis rotatif, l’opération manuelle est plus fastidieuse. 

 

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Retour sur San Pedro en fin d’après-midi où nous passons la nuit aux « jardins d’Ivoire.

Diner dans un maquis près du lac. La cuisine est impressionnante !!

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Vendredi 2 décembre : C’est le retour sur Abidjan par la voie Nord qui passe par Gagnoa et Divo. En cours de route, visite du centre de Touih.

Le vendredi est le jour du marché hebdomadaire dans tous les villages de la zone.  Ces taxis ont chargé sur leur galerie de toit, tout le matériel des petits vendeurs qui arpentent les marchés de villages en proposant des jus.

Voici le marché de Niagué, un petit village sur la route où nous nous sommes arrêtés pour visiter une nouvelle pépinière de cacaoyers. Cette fois ci je suis nettement moins satisfait du travail réalisé par l’agronome. Dommage.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Le mécano moto de Niagué ... j'adore !

Ismael nous pousse à activer le mouvement et nous quittons Pacôme à Niagué. Lui va rentrer sur San Pedro et nous nous poursuivons sur Abidjan. Le trajet est encore long. 

Quelques photos en vrac prises au cours du trajet :

- un chargement de "fond de tasse "de latex. Mieux vaut ne pas trainer derrière, vitres ouvertes ....ça pue !

- encore un camion qui a versé, sans doute parce qu'il roulait trop vite.

- un taxi surchargé, ... mais c'est un pléonasme !

 

 

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

Nous faisons étape pour le déjeuner (Kédjénou de poulet, très bon. je le recommande) au "new cottage" de Gagnoa. Pierre est visiblement fatigué par ces 3 jours de brousse.

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Visite des centres de l'Ouest avec Pierre

La route est bonne jusqu'à Divo. On avance vite. Tulipier et kapokiers égayent la brousse de leurs fleurs rouges. Le dernier tronçon entre Divo et Tiassalé est nettement plus dégradé avec de nombreux trous dans le revêtement. Mais à Tiasslé on retrouve l'autoroute et Ismael peut filer.

on est de retour à Abidjan à 18 heures. Ouf !!!

Visite des centres de l'Ouest avec Pierre
Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Fresco, #Sassandra, #San Pedro, #Niagué

Partager cet article

Repost 0